Flash Info
Historique

Fermer Joseph Gebinger

Fermer Photos de Classe

Fermer St JB de La Salle

Fermer St Joseph

Fermer St Joseph El Biar

Association

Fermer Adhesion a l'association

Fermer Annuaire St Jo

Fermer Assemblée

Fermer De 1976 à nos jours

Fermer L'echo de Saint JO

Fermer Messages du frère Cyrille

Fermer Mot Du Président

Fermer ND de La Blache

Fermer Réunion du Bureau

Fermer Sorties du Bureau

Fermer Statuts de l'association

Fermer Voyages

Souvenirs d'Antan
Aujourd'hui
Diaporama de Photos

Fermer  Activités Sportives

Fermer  Communiants

Fermer  La Blache

Fermer  Le Pensionnat

Fermer  Photos de Classe

Fermer  Réunions

Fermer  Sorties Diverses

Fermer  Voyages

Galerie de Photos
Au Fil du Temps
Tribune Libre
St Joseph El Biar - Noviciat à St Joseph

Un noviciat à Saint Joseph
 

Dès leur arrivée en terre d’Afrique du Nord, les Frères des écoles chrétiennes se sont trouvés confrontés à un problème qu’ils n’imaginaient pas en débarquant en 1855.

 

Devant l’ampleur de la tâche qu’ils découvraient ils se devaient d’avoir à la fois des moyens matériels et des hommes qualifiés à la mission d’instruction des populations autochtones ou

nouvellement débarquées.
 

Si, pour les moyens matériels, ils dépendaient principalement de l’administration militaire dans les années qui suivirent le débarquement ou de l’administration civile qui la remplaça

plus tard, il n’en était pas de même pour les enseignants.
 

Les frères avaient déjà bien à faire en métropole sur le plan éducatif et les Noviciats qui en France étaient adaptés aux besoins des congrégations avaient un gros défaut : ils ne savaient pas comment recruter et former des hommes capables de vivre en terres alors étrangères, dans des conditions souvent spartiates, et y dispenser un enseignement encore un peu flou.

 

Noviciat.jpg
Saint Jean -Baptiste De La Salle et ses disciples en juin 1686



L’administration locale leur ouvrant sans cesse de nouvelles portions du territoire où tout était à faire pour lutter contre l’analphabétisme, la faiblesse de leur effectif d’enseignants devint un problème majeur pour les communautés de frères des écoles chrétiennes exerçant en Algérie, auquel il convenait d’apporter une solution.

 

Pourquoi ne pas créer de toutes pièces un ou des noviciats en terre africaine ?

 

Nous ne pouvons pas vous dire si l’expérience qui fut tentée à El Biar fut unique ou si d’autres noviciats virent le jour ailleurs, aussi n’allons-nous vous relater que ce que nous ont appris les archives lasalliennes.

 

Il existe une certaine confusion dans les textes issus de la cote NL 460 – Historique du district d’Alger . Documents généraux – et de la cote NL 461 – Alger - provenant des archives générales de Rome.

 

Il convient de considérer deux périodes distinctes :

-         de 1855 à 1874

-         de 1874 à 1883

car la propriété d’El Biar, maison Saint-Joseph, n’a été achetée que le 11 février 1874

et les travaux de construction ne furent commencés que le 28 avril 1874.

 

Donc de 1855 à 1874 les premières tentatives hésitantes d’installation dans le district d’Alger d’un noviciat se déplacèrent du centre d’Alger vers les environs de la ville pour se fixer dans le quartier d’El Biar en un lieu non précisé.

 

Le frère GERMER ( ou GERNER ) fut le premier directeur de ce noviciat et en même temps le sous-directeur de la communauté de 1855 à 1862. En 1862, le frère GERMER est remplacé par le frère ODOLFIS à la tête de la communauté.

 

Dès l’installation, la communauté compte le 19 avril 1855 un novice : le frère Eugène de Syrie qui prendra l’habit religieux le 23 septembre de la même année.

 

Retraçons ici le parcours de vie exemplaire

du frère Eugène de Syrie entièrement consacré à l’enseignement

Frère Eugène de Syrie est né le 30.03.1838 à Bethelainville, diocèse de Verdun : ses parents arrivent comme colons en Algérie lorsqu’il a 12 ans (1850). Il découvre sa vocation en lisant un journal annonçant l’arrivée des Frères en tant qu’instituteurs communaux à Alger : entré au noviciat dans l’une des communautés d’Alger le 19.04.1855, il y prend l’habit [23.09.1855] (et fait la petite classe début octobre 1855). Sa santé donne des inquiétudes : il sera à Alger en 1857-1858, 1864-1868 (école maîtrise Ste-Croix de la Kasbah), 1868-1871 (Directeur de la communauté de l’école Saint-Augustin). Quand l’école est laïcisée en 1871, il est envoyé comme Directeur à Stora 1871-1875, puis à Tlemcen (1875-1878) et simple Frère à Constantine (1878-1880). En 1880, il fait à Alger  la 1re classe de la maîtrise de N-D des Victoires. En 1888-1890, il dirige l’école paroissiale d’El-Biar ; il remplira divers postes au scolasticat d’El-Biar et à Alger ; en 1898, envoyé en repos à Annecy. Après un retour en Algérie, il est envoyé  à Marseille en 1906. – † le 21.05.1912 à Marseille. ( source rubrique nécrologique )

Il ne fut pas le seul novice mais il y avait peu à attendre de l’Algérie pour le recrutement du Noviciat, une expérience de plus de vingt années le démontrait suffisamment.

 

 

Ce n’est qu’au cours de l’année 1874 que le NOVICIAT DE SAINT JOSEPH DESCHAMPS s’installa dans le domaine acheté en février 1874. au fur et à mesure de la mise à disposition des nouvelles constructions (à mon avis, avec mes yeux d’enfant en 1950, il devait s’agir du bâtiment bas à un étage réparti autour de l’entrée principale donnant sur la plate-forme du jardin intérieur : des chambres y accueillaient encore des enseignants civils ou des frères de passage et leur nombre devait suffire à y héberger les novices de l’époque.)

 
 

Aussi le frère NEON-MARIE, nommé directeur du Noviciat, se rendit-il en septembre 1874 dans son pays natal à Saugues-en-Gévaudan, dans le centre de la France, où il décida ses deux neveux et quelques jeunes gens de la localité à le suivre. Il revint à Saint Joseph des Champs avec 14 postulants qui portèrent le nombre des novices à 18 : douze prirent l’habit religieux le 8 octobre 1874.

Toutefois, le frère NEON-MARIE fera un peu plus tard un autre voyage à Saugues afin d’y rapatrier les jeunes recrutés qui s’avérèrent inaptes à la vie des Frères.

Le Noviciat dura jusqu’en 1878 époque où le frère LEUFROY de JESUS qui avait succédé au frère NEON-MARIE dut retourner en France pour raison de santé.

Malgré cet échec, le Noviciat aura fonctionné 10 ans et aura reçu en tout 46 novices.

 

En cumulant les deux périodes, c’est un total de 80 novices qui furent formés à El Biar de 1855 à 1883.

En cliquant ici, découvrez ces hommes venus d’horizons différents qui prirent ou ne prirent pas l’habit à l’issue de leur formation.

 

La querelle Eglise/Etat en France allant en s’amplifiant, elle eut pour conséquence en Algérie de voir, en 1880, les frères remplacés par des laïques dans toutes les écoles de la colonie.

 

Le Noviciat de Saint Joseph des Champs sera fermé, à la fois pour les nouvelles dispositions prises en matière d’enseignement en Algérie et par le manque de novices : les locaux qu’il occupait devinrent alors le 1er octobre 1883 un pensionnat.

 

Désormais, les jeunes d’Algérie qui se présentaient pour entrer dans l’institution, furent envoyés dans les Noviciats de métropole.

 
 
 
Serge Allès
 
Saint Joseph 1948/1953
 

A n’en pas douter, dans les années qui suivirent la fermeture officielle du Noviciat, et jusqu’en 1962/1976, les frères des écoles chrétiennes continuèrent, par leur prosélytisme, à faire naître des vocations parmi les générations d’élèves qui fréquentèrent le pensionnat : c’était une condition essentielle à la survie de leur institution.

Certains  anciens ont suivi cette voie : ne pourraient-il pas ici évoquer leur parcours ?
 
 
 Lien vers la liste de tous ceux qui "FURENT NOVICES A SAINT JOSEPH DES CHAMPS "             Cliquer ici biggrin
 
 
 

Date de création : 27/03/2010 - 16:47
Dernière modification : 27/03/2010 - 17:31
Catégorie : St Joseph El Biar
Page lue 3040 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


 
Photo Saint JO

Image2 copie [640x480]  pp .jpg

 
speed.gifVitesse de Connexion

Evaluation de la vitesse de connexion de votre PC à ce site

Cliquez sur le bouton pour évaluer la vitesse de votre connexion entre votre PC et ce site web.

Ce test ne fait qu'une évaluation en calculant le débit moyen pour charger une image depuis le site vers votre PC.

Le résultat mesure donc la vitesse de chargement d'une image à un moment donnée. Evidemment, si d'autres chargements sont en cours, la mesure est faussée.


Résultat :
 
Mieux Profiter de ce Site
Inscription sur le Site

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 184 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
68 Abonnés
Recherche



Webmaster - Infos
Calendrier
Sondage
 
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^