Saint Joseph El Biar

http://saint-joseph-el-biar.fr/

A propos (Distribution des Prix)


La distribution des prix
 

A Saint Joseph, comme ailleurs, dès que la date de la cérémonie de distribution des prix était connue, ça sentait bon les grandes vacances…

Ouf ! l’année scolaire se terminait.

Et il était trop tard pour faire le dernier effort qui aurait pu donner un coup de pouce aux notes des doux rêveurs afin de leur permettre de jouer dans la cour des « grands » : ceux qui avaient un parcours scolaire sans tâche et qui avaient toutes les chances de rafler un ou plusieurs prix.

Pourtant il y en avait des prix : prix d’excellence, premier prix, deuxième prix, troisième prix, accessits…

 

D’une année sur l’autre, on retrouvait les même noms dans la liste des bénéficiaires. Cela décourageait un petit peu ceux qui n’avaient pas leurs facilités et qui faisaient de gros efforts pour s’améliorer au fil des trimestres.

Mais on leur « pardonnait » de tout rafler parce que les grandes vacances commençaient le lendemain et que l’on pouvait expliquer aux parents que malgré toute notre bonne volonté on n’y arrivait pas. La pilule passait facilement quand on était admis en classe supérieure mais plus difficilement quand on redoublait. N’est-ce pas, camarades ?

D’ailleurs, se voir remettre un livre par une autorité, à quoi cela peut-il servir ? argument le plus répandu chez tous ceux qui n’étaient pas nominés afin de se donner bonne conscience…

 

Et pourtant, elle était belle cette cérémonie !

L’immense préau était tout juste assez grand pour y recevoir les élèves de toutes les classes, encadrés par leurs frères enseignants et leurs professeurs civils, en compagnie des parents invités pour l’occasion et pour lesquels souvent, c’était la seule fois de l’année où ils pénétraient dans l’enceinte de l’établissement.

Entre les élèves et les officiels se dressait l’immense table recouverte de piles de livres à couvertures rouges, munis d’un carton indiquant le prix et le nom de l’heureux bénéficiaire, classe par classe. Le brouhaha s’interrompait quand le frère directeur ouvrait la cérémonie par un discours de bienvenue adressé aux invités : souvent le plus haut responsable du diocèse et le maire de la commune d’El Biar . La distribution qui commençait alors était bien longue pour les galopins que nous étions qui avions du mal à rester en place surtout qu’il fallait attendre que toutes les classes soient appelées avant de pouvoir se lever. La procédure faisait aussi qu’on commençait l’appel pour le prix le plus bas, ce qui permettait aux élèves de la classe de supputer le classement des meilleurs.

Il était également curieux de constater qu’il y avait toujours des nominés absents dont les livres restaient sur la table !

 L’appel étant terminé le frère directeur adressait quelques mots de remerciements à l’assistance et nous souhaitait de bonnes vacances.

Enfin seulement, nous pouvions nous égailler dans la cour pour y féliciter un tel ou un tel qui nous faisait découvrir son ou ses prix.

Toutefois, c’était aussi le moment de se séparer avec regret des copains que nous ne reverrions pas avant la prochaine rentrée.

Une année s’achève, un autre commencera …
 
*
 

Aujourd’hui, faites nous part de vos souvenirs personnels et dites nous si vous possédez encore le livre de prix qui a reconnu votre assiduité à St Jo.