Flash Info
Historique

Fermer Joseph Gebinger

Fermer Photos de Classe

Fermer St JB de La Salle

Fermer St Joseph

Fermer St Joseph El Biar

Association

Fermer Adhesion a l'association

Fermer Annuaire St Jo

Fermer Assemblée

Fermer De 1976 à nos jours

Fermer L'echo de Saint JO

Fermer Messages du frère Cyrille

Fermer Mot Du Président

Fermer ND de La Blache

Fermer Réunion du Bureau

Fermer Sorties du Bureau

Fermer Statuts de l'association

Fermer Voyages

Aujourd'hui
Diaporama de Photos

Fermer  Activités Sportives

Fermer  Communiants

Fermer  La Blache

Fermer  Le Pensionnat

Fermer  Photos de Classe

Fermer  Réunions

Fermer  Sorties Diverses

Fermer  Voyages

Galerie de Photos
Au Fil du Temps
Tribune Libre
Anecdotes - Le Car Vert De St JO


Le « Car Vert » de Saint Jo.


A la seule évocation du pensionnat Saint Joseph les souvenirs affluent. Parmi ceux-ci, s’il en est un qui ressurgit fréquemment pour moi, c'est bien celui de ce fameux « Car Vert ».

Le pensionnat étant perché sur les hauteurs d'Alger, et quelque peu à l'écart des quartiers, un service de ramassage scolaire avait été mis en place.

Ainsi, sur l'esplanade de Saint Jo, plusieurs cars étaient là, chaque jour, prêts à effectuer le circuit matinal ou, en fin d'après midi, à ramener les galopins que nous étions dans les différents quartiers que nous résidions.

 

BusSTJO.jpg

Les cars de ramassage scolaire devant Saint Jo ( le car vert le plus clair ).

Notre car, le « Car Vert » était en deux tons, vert  pâle pour la teinte générale et vert foncé sur des surfaces relativement restreintes. Ce car était habituellement conduit par un algérien que nous surnommions "Moustache", et si j’en crois Jean-Michel VASSAULT, il était aussi souvent accompagné d'un frère chargé de maintenir la discipline pendant le trajet.

 

Moustache.jpg

  "Moustache"

 Voici donc l’itinéraire tel que je m’en souviens, alors que j’allais sur mes 15 ans en 1960/1961, en classe de 5éme et 4éme, et que j’habitais le quartier d’Hydra.


Le départ s'effectuait du pensionnat Saint Joseph, le car descendait le chemin Beaurepaire  en direction de la Colonne Voirol, puis, empruntait le grand pont en direction d'Hydra.

Le pont d’Hydra franchi, le car passait sous un petit pont entre les parois de tuf, puis tournait tout de suite à droite. Nous passions tout d'abord devant le château d'Hydra, alors sur notre droite en hauteur, et ensuite, un peu plus loin, sur notre gauche devant la grande station-service Shell.
En continuant de monter, plus en avant, surgissait alors l’immeuble Shell,  au pied duquel le car s'immobilisait afin d’embarquer une nouvelle cargaison d’élèves.

Chose faite, il reprenait sa route, toujours sur les hauteurs, en direction du Paradou pour une nouvelle collecte : c’est là que montait notre camarade J.P GIGANTI ; nous repartions cette fois, en descente, vers d'Hydra. Le car passait devant l'église, puis s’arrêtait sur la place centrale d"Hydra pour un nouveau chargement. C’est là que je prenais le car. Et nous voila repartis en direction de Birmandreis, avec un arrêt un peu plus loin sur une petite place, que je situe mal aujourd’hui, toujours à Hydra.

Nous entamions alors la grande descente sur Birmandreis, suivie de la côte vers La  Redoute, où il me semble, montait notre camarade Bernard BIALES. De là on se dirigeait sur Le Golf, le ramassage continuant à s'effectuer. Une courte mais raide côte grimpait  vers Diar Es-Saâda : là nous rejoignait notre ami Jean Pierre HOETZ.

Le parcours se poursuivait sur le chemin des Crêtes puis le Boulevard Bru ; nouvel arrêt à hauteur du commissariat où montait notre ami Michel DAUPHIN. Un peu plus loin, sur notre route, sur la droite, les bâtiments de la Télévision d'Alger apparaissaient.

Arrivé à l'intersection du boulevard Bru avec la grande avenue Foureau-Lamy, pratiquement à hauteur du fameux hôtel Saint-Georges, haut lieu de la vie algéroise, le car prenait sur la gauche, remontant vers la Colonne Voirol, en longeant le Bois de Boulogne.

Nouvel arrêt et André SIMON nous rejoignait.
 
 
 

Au niveau de la colonne, nous bifurquions sur notre droite pour attaquer le début du chemin Beaurepaire que nous remontions alors jusqu'à Saint Jo.

 

Le circuit ramassage était alors bouclé, le car ne le reprendrait qu’à la fin des cours de l’après midi.

 

A destination nous descendions du car dans un dernier chahut, histoire de se défouler un peu, puis nous rentrions dans la cour du pensionnat, comme il se devait, bien sages. Quelques minutes plus tard, la cloche retentissait : une fois alignés, au signal nous montions  vers les classes en ordre et en silence. Gare à celui qui dérogeait !.

 

Ces voyages bi quotidiens avaient une grande importance pour nous tous, quelque chose de spécial, une sorte de pèlerinage où se mélangeaient amitié, complicité, balade, et actualité de l’époque.

 

C’était avant tout, là que nous retrouvions nos copains, là aussi où nous nous séparions, non sans une certaine crainte liée à la situation et aux événements de l’époque.


C’était aussi en quelques sorte une balade au cours de laquelle nous « visitions des quartiers », alors qu’évènements obligeant nous restions ordinairement confinés dans le nôtre

Le matin nous comparions nos devoirs, et procédions à  quelques petites retouches inspirées bien sûr par le travail du copain, nous nous interrogions sur les leçons ou récitions les verbes irréguliers.

Chemin faisant nous passions devant un cinéma ou une affiche, nous nous tenions ainsi informés sur les nouveaux films qui allaient sortir, bien évidemment chacun y allant de son propre commentaire.Vu la situation de l’époque, c’était ainsi pour nous, là que se matérialisaient certaines des dernières informations entendues à la radio du matin sur des évènements s’étant produits ici ou là : comme les traces laissées par les toutes dernières stroungas, le passage dans un lieu où nous avions entendu qu’un attentat s’était produit, les barrages, les patrouilles, les blindés, les graffiti et slogans sur les murs, les drapeaux etc… autant de signes témoignant du climat et de la tension qui régnaient en ces temps. Le tout, forcément et abondamment débattu entre nous, à l’image même de ce que pratiquaient

les « grands », mais à notre âge bien des choses nous échappaient.

Je vous livre ces souvenirs de mes quinze ans tels qu’ils restent figés dans mon esprit.

 

J’espère que d’autres, en lisant ces lignes, et ayant aussi pris ce même fameux « Car Vert», se souviendront. Qu'ils se manifestent  pour indiquer s’ils étaient aussi du voyage : qu'ils n'hésitent pas à rectifier ou à apporter des précisions. Elles seront les bienvenues.

Quant aux autres, vu qu’il y avait plusieurs cars, qu’ils se manifestent aussi : il serait très intéressant de savoir quels étaient leurs itinéraires et qui les prenaient.

 

Dommage pour ceux qui se rendaient au pensionnat pédibus cum jambis, ils n’ont pas connu l’ambiance de « Mon  Car Vert » !


Date de création : 13/12/2009 - 19:34
Dernière modification : 14/12/2009 - 17:48
Catégorie : Anecdotes
Page lue 3149 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


 
Photo Saint JO

Image2 copie [640x480]  pp .jpg

 
speed.gifVitesse de Connexion

Evaluation de la vitesse de connexion de votre PC à ce site

Cliquez sur le bouton pour évaluer la vitesse de votre connexion entre votre PC et ce site web.

Ce test ne fait qu'une évaluation en calculant le débit moyen pour charger une image depuis le site vers votre PC.

Le résultat mesure donc la vitesse de chargement d'une image à un moment donnée. Evidemment, si d'autres chargements sont en cours, la mesure est faussée.


Résultat :
 
Mieux Profiter de ce Site
Inscription sur le Site

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 185 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
69 Abonnés
Recherche



Webmaster - Infos
Calendrier
Sondage
 
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^