Flash Info
Historique

Fermer Joseph Gebinger

Fermer Photos de Classe

Fermer St JB de La Salle

Fermer St Joseph

Fermer St Joseph El Biar

Association

Fermer Adhesion a l'association

Fermer Annuaire St Jo

Fermer Assemblée

Fermer De 1976 à nos jours

Fermer L'echo de Saint JO

Fermer Messages du frère Cyrille

Fermer Mot Du Président

Fermer ND de La Blache

Fermer Réunion du Bureau

Fermer Sorties du Bureau

Fermer Statuts de l'association

Fermer Voyages

Souvenirs d'Antan
Aujourd'hui
Diaporama de Photos

Fermer  Activités Sportives

Fermer  Communiants

Fermer  La Blache

Fermer  Le Pensionnat

Fermer  Photos de Classe

Fermer  Réunions

Fermer  Sorties Diverses

Fermer  Voyages

Galerie de Photos
Au Fil du Temps
Tribune Libre
St Joseph El Biar - Historique





LES TRIBULATIONS DE NOTRE PENSIONNAT de 1881 à 1976

 
Il me paraissait surgi de la nuit des temps, ce pensionnat qui a bercé mon enfance et le début de mon adolescence…. Avec mon imagination d’enfant, je l’ai longtemps cru construit par un riche raïs ayant investi là des trésors dérobés lors de ses courses en Méditerranée…Avec mes yeux d’enfant, je le voyais inébranlable tant ses volumes étaient imposants prêts à résister à tous les assauts…Avec mon bon sens d’enfant, la fourmilière des frères qu’ils soient enseignants ou employés à la bonne marche du domaine, était éternelle…
 
Et pourtant….
 
L’œuvre des Frères de Écoles Chrétiennes pour fonder et diriger des écoles dans les principales agglomérations de l’Algérie, vingt trois ans après la conquête, à la demande du Prince-Président qui allait devenir l’Empereur Napoléon III en 1852, est exemplaire et perdurera un siècle, jusqu’à l’indépendance de cette colonie.
 
Les disciples de Saint Jean-Baptiste de la Salle y trouvèrent un terrain vierge où, à chaque fois qu’on le demandait, ils firent profiter de la qualité de leur enseignement en l’adaptant aux populations locales.
 
Nous ne retiendrons, de leur admirable parcours, que les événements qui concernent notre Pensionnat Saint-Joseph d’El-Biar…
 
                    
 

1903 - vue générale tirée d’une carte postale


 
20 novembre 1853
Création du district d’Algérie.
 
 
Décembre 1853
Arrivée des cinq premiers frères pour une mission de reconnaissance dirigée par le Frère Judore qui a rang de directeur-visiteur.
 
1854
Avec des effectifs régulièrement renforcés, ils vont s’établir successivement dans divers quartiers d’Alger.
 
1855
Ouverture d’un noviciat quelque part dans le secteur d’El-Biar.
 
1881
Le Frère-Visiteur Hermelin décide de fonder un pensionnat à El-Biar qui portera le nom de Saint-Joseph.
Des constructions de belle allure sortent de terre rapidement à l’emplacement où nous les connaissons.
La réputation de cette nouvelle maison d’éducation est vite connue et lui amène de nombreux élèves.
 
1905
Le district d’Algérie compte 17 établissements.
 
 
1906
Les décrets de fermeture qui vont s’échelonner de 1906 à 1914 n’épargneront que trois établissements.
 
1907
Décret de fermeture du pensionnat Saint-Joseph.
Les frères actifs s’en vont ainsi que les élèves.
 
1908
Alors s’ouvrit une période de 34 ans pendant laquelle la grande maison resta vide.
Mise sous séquestre, elle passa à l’Administration des Domaines qui la laissa cependant à la disposition des frères âgés de la Congrégation.
Les Frères Visiteurs qui se succédèrent dans le District décimé, eurent soin de l’entretenir, dans l’espérance de jours meilleurs, et de le mettre en valeur pour subvenir aux besoins des frères anciens.
C’est ainsi qu’une étable avec une soixantaine de vaches, une basse-cour modèle avec 350 volailles, un rucher bien garni, la culture de fleurs pour la vente, tout en sollicitant l’activité des frères bien portants, furent une source appréciable de revenus pour une Communauté qui ne pouvait compter que sur elle-même.
 
1941
Le loi contre les congrégations est abrogée par Philippe Pétain.
C’est la résurrection du pensionnat.
Peu à peu les frères reviennent et les élèves sont progressivement accueillis.
 
 1942
Le débarquement allié, le 8 novembre 1942, verra l’occupation partielle du pensionnat par les militaires américains.
Les élèves encore peu nombreux sont répartis dans d’autres établissements dont le pensionnat Saint Michel voisin.
 
1943
Les militaires alliés ré-embarquent pour délivrer la Sicile, la Sardaigne et la Corse.
 
1944
Le pensionnat fonctionne à nouveau normalement.
 
1954.
Début des évènements. 
 
1955 – 1961
Afflux d’élèves vivant dans l’intérieur du pays dont les parents souhaitent les mettre à l’abri des risques encourus.
C’est l’âge d’or du pensionnat.
 
19 mars 1962
Les accords d’Evian sonnent le glas de notre pensionnat.
Avec le retrait massif des populations de souches européennes, l’enseignement religieux des Frères des Écoles Chrétiennes va progressivement revenir à sa mission initiale : l’enseignement aux autochtones.
 


 



 

 
1903 – vue tirée d’une carte postale
et
en 1962 dernière image du pensionnat pour ceux qui le quittèrent
 
 
 
1976
Là encore, l’enseignement privé catholique subira les rigueurs de l’Histoire : la laïcisation
par les nouvelles autorités du pays avec un enseignement qui verra la langue arabe se substituer à la langue française.
 
1977
La nationalisation de Saint Joseph en 1976 sera l’une des étapes conduisant à la fin de la présence des Frères des Écoles Chrétiennes en Afrique du Nord.
 
1983
Piètre consolation les restes de 128 frères inhumés dans le cimetière privé d’El-Biar seront transférés dans la partie du cimetière d’El Harrach concédée à l’église Catholique.
 
****
 
 
Quel gâchis pour nos Frères enseignants !
 
A partir de 1850, la volonté des divers gouvernements français d’imposer la laïcisation de l’enseignement public sur toutes les parcelles de ce qui était encore l’Empire français, se traduisit par une série de lois dont les décrets d’application s’échelonnèrent dans le temps.
Arc-boutés sur leurs positions, les intervenants de chaque bord troubleront la société française
pendant un demi-siècle.
 
Quel gâchis pour nous élèves !
 
Heureusement pour tous ceux qui, jusqu’en 1962, se sont vus prodiguer un enseignement de qualité qui les accompagnera dans les bouleversements que l’Histoire leur fit subir à partir de là , ils avaient emmagasiné toutes les bases qui font la vie « d’un honnête homme ».
Si un pays nous fût enlevé, la bonne éducation reçue est indélébile.
 

               
 
 
Point final !


voir aussi ce lien vers des textes intérrésants   Cliquer ici biggrin   







 

Date de création : 03/09/2008 - 12:07
Dernière modification : 27/03/2010 - 16:37
Catégorie : St Joseph El Biar
Page lue 3820 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


 
Photo Saint JO

Image2 copie [640x480]  pp .jpg

 
speed.gifVitesse de Connexion

Evaluation de la vitesse de connexion de votre PC à ce site

Cliquez sur le bouton pour évaluer la vitesse de votre connexion entre votre PC et ce site web.

Ce test ne fait qu'une évaluation en calculant le débit moyen pour charger une image depuis le site vers votre PC.

Le résultat mesure donc la vitesse de chargement d'une image à un moment donnée. Evidemment, si d'autres chargements sont en cours, la mesure est faussée.


Résultat :
 
Mieux Profiter de ce Site
Inscription sur le Site

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 184 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
68 Abonnés
Recherche



Webmaster - Infos
Calendrier
Sondage
 
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^