Flash Info
Historique

Fermer Joseph Gebinger

Fermer Photos de Classe

Fermer St JB de La Salle

Fermer St Joseph

Fermer St Joseph El Biar

Association

Fermer Adhesion a l'association

Fermer Annuaire St Jo

Fermer Assemblée

Fermer De 1976 à nos jours

Fermer L'echo de Saint JO

Fermer Messages du frère Cyrille

Fermer Mot Du Président

Fermer ND de La Blache

Fermer Réunion du Bureau

Fermer Sorties du Bureau

Fermer Statuts de l'association

Fermer Voyages

Souvenirs d'Antan
Aujourd'hui
Diaporama de Photos

Fermer  Activités Sportives

Fermer  Communiants

Fermer  La Blache

Fermer  Le Pensionnat

Fermer  Photos de Classe

Fermer  Réunions

Fermer  Sorties Diverses

Fermer  Voyages

Galerie de Photos
Au Fil du Temps
Tribune Libre
celle de Guy Oliver - De Marie de Mont...

 


De MARIE DE MONTPELLIER A FORT-DE-L’EAU


Nous savons bien, nous Aquafortains, nos origines qui puisent leurs racines dans ces trois îles Baléares que sont Minorque au Nord, Majorque au centre, et Ibiza au sud !
Nous savons bien le trajet et l’histoire de nos grands parents, leur parcours en terre d’Afrique, où ils ont créé ce pays qui allait devenir l’Algérie en général et Fort-de-l’eau en particulier !

Ce que beaucoup ignorent peut-être, c’est l’histoire même de ces trois îles.

Cette simple page n’a pas la prétention d’en faire l’inventaire, mais plutôt de vous intéresser à des faits (historiques) qui ne manquent pas de sel !

Suivez moi,  je vous entraîne à……………MONTPELLIER !

Marie de Montpellier ( 1182 – 18 avril 1213) est la dernière descendante des seigneurs de Montpellier, les Guilhem- Elle est la Fille de Guilhem VIII de Montpellier (1157/58 – 9 novembre 1202), et d’Eudoxie Commène – (1162 – 1202 ) la nièce de l’empereur Manuel Ier Commène de Byzance.
Mariée à l’âge de 10 ans à Raymond Geoffroy II, vicomte de Marseille, elle devient veuve peu de temps après. Son père la remarie en décembre 1197 à Bernard IV, comte de Comminges, mais ce mariage ne durera pas (Bernard de Comminges était déjà deux fois bigame !)
A la mort de son Père Guilhem VIII, elle évince son demi-frère Guilhem IX de la Seigneurie de Montpellier.

Elle  épouse le roi Pierre II d’Aragon le Catholique , le 15 juin 1204 à Montpellier-

Ce mariage n’est que prétexte pour Pierre II, afin d’annexer Montpellier à son royaume.
N’ayant plus besoin de Montpellier, qu’il a d’ailleurs complètement hypothéqué, il décide de se séparer de Marie, ce malgré la naissance d’un fils, Jaume Ier le futur « Jacques le Conquérant » ! 
La conception de ce fils mérite d’être approchée


En premier lieu,  laissons la parole à Bernat Desclot qui nous rapporte ce texte   ( traduction du catalan d’origine ) :

« « Il arriva que le roi n’approchait plus sa dame depuis longtemps et alors que le roi était dans un château très proche de Montpellier, il aimait et avait pour amie, une dame de grande condition, très belle. Le majordome du roi, homme bon et loyal, nommé Guillem d’Alcola, et qui était au courant de ces affaires, était chargé de conduire cette dame au château.
Dame Marie de Montpellier, l’ayant apprit,  fit appeler le majordome. Une fois devant elle, elle lui dit : « mon ami, soyez le bienvenu. Je vous ai fait venir parce que je sais que vous êtes un homme loyal et bon, en qui on peut avoir confiance. Je vous demande de m’aider pour ce que je vais vous dire. Vous savez bien que mon mari le roi ne veut plus de moi dans son lit, ce qui m’attriste beaucoup ; c’est pour cela que je n’ai pas encore eu un enfant de lui qui serait héritier de Montpellier. Je sais que le roi a une liaison avec une dame qui vient de temps en temps au château, et que vous êtes son homme de confiance. Je vous demande que, lorsque vous lui amènerez la dame, vous veniez me trouver en privé et que vous m’ameniez à la chambre à sa place, et que vous me mettiez dans son lit. Vous le ferez dans l’obscurité, c'est-à-dire sans qu’il n’y ait de lumière, et vous direz au roi que la dame le veut ainsi pour ne pas être reconnue. Et je tiens foi en Dieu que cette nuit, j’engendrerai un enfant qui sera un grand bien et un grand homme pour tout le Royaume. »
« Madame lui répondit le majordome, je suis disposé à faire tout ce que vos m’avez demandé, surtout qu’il s’agit de votre honneur et profit. Soyez sûre que je ne dirai rien à personne, surtout ce que vous m’avez demandé, encore que j’aie peur de la colère du roi ». «  Ami lui dit la dame, n’ayez pas peur, car j’agirai de telle manière que vous soyez récompensé comme vous ne lavez jamais été auparavant. »
« Madame lui répliqua le majordome, grand merci ! Sachez que je ferai tout ce que vous m’avez ordonné, et comme c’est ainsi ne nous  retardons pas d’avantage. Maintenant arrangez vous parce que le roi m’a demandé que ce soir je lui amène au château la dame que vous savez. Je viendrai vous chercher et secrètement, je vous porterai au château. Je vous conduirai dans sa chambre et vous savez ce qu’il faudra faire ». « Ami lui dit la dame, ce que vous me dites me satisfait pleinement. Allez donc et pensez à ce qu’il faut faire ; ce soir venez me chercher. » Le majordome s’en va-
Le Soir, le roi lui demande de lui amener cette dame pour passer la nuit au lit avec lui. « Seigneur lui dit le majordome,  tout de suite mais je dois vous dire une chose qu’elle m’a demandée ; Elle vous prie qu’elle ne soit vue par personne, que ce soit homme, dame, ou demoiselle. » Le roi dit à son servant, « faites du mieux que vous pouvez, moi je voudrais tout ce qu’elle voudra. » L’homme loyal va chercher la souveraine avec une demoiselle et deux cavaliers, l’amène à la chambre du roi et la laisse seule. Elle se déshabille et se met dans le lit du roi, mais avant, elle fait éteindre toutes les lumières.


En second lieu, laissons la parole au docte Muntaner, la suite de l’Histoire (traduction du catalan, d’origine)

« « Et quand l’aube se leva, tous les gentilshommes, prélats, hommes de religion, dames, chacun avec sa chandelle à la main entrèrent dans la chambre et le seigneur roi se réveilla. D’un bond sauta du lit et prit l’épée à la main, et tous s’agenouillèrent et dirent, implorant : « seigneur, faites nous grâce et voyez s’il vous plait qui est couchée près de Vous  ». Et la reine se leva, et le Seigneur roi la reconnut… Et ils lui racontèrent tout ce qui avait été tramé, qu’il plaise à Dieu d’accomplir leur projet, et son destin …

DIEU a exaucé la prière de Marie en ce qu’à la suite de cette nuit, elle conçut
: JAIME Ier, le futur Jacques le conquérant. ( 1208 – 1276 )


Celui-ci, dans son «  livre des faits » a toujours souligné le caractère exceptionnel de sa naissance, dans laquelle il voyait la main de DIEU. Et c’est vrai que toute la morphologie de cet homme relevait de l’exceptionnel : grand, blond, fort, yeux clairs, doué d’une force peu commune, il était hardi, preux en arme, vaillant et généreux.
Ce grand roi, à l’âge de 20 ans, entreprend, la conquête de MAJORQUE sur les Almohades, bataille qui devait durer de 1229 à 1231.

Il réunit à Barcelone les corts à la veille de Noël 1228. savoir :

-    Aspareg de la Barca, archevêque de Tarragone,
-    Bérenguer de Palou,  évêque de Barcelone
-    Guilhem de Cabanelles, évêque de Gérone
-    Ponc de Vilar, archidiacre de Barcelone
-    Pere de Cantelles, sacriste de Barcelone (et futur évêque de Barcelone)
-    Guilhem de Montgri, sacriste de Gérone ( futur archevêque de Tarragone)
-    L’ordre des Templiers
-    Le comte Nuno qui était l’oncle du jeune roi
-    Hug IV, comte d’Empuries
-    Le Valeureux vicomte Guilhem de Montcada
-    Ramon de Montcada
-    Ramon Bérenguer, grand baron catalan
-    Bernat de Santa Eugénia, Frère de Guilhem de Montgris

Tous ces dignitaires approuvèrent les dessins du jeune roi d’aller conquérir l’île de MAJORQUE aux Almohades et d’en chasser les maures.
Le Pape Grégoire IX dépêcha auprès de lui, le Cardinal de Sainte Sabine , Jean Halgrin d’Abbeville avec pour triple mission : prêcher la croisade contre les maures, mettre en application les décrets du quatrième concile de Latran, ,et s’occuper de l’annulation du mariage de Jaume avec Léonore
L’expédition prit la mer au départ du port de Tarragone ( Salou) le mercredi 5 septembre et la traversée, extrêmement mouvementée en l’état d’une mer houleuse dura jusqu’au 7 septembre 1229. La flotte mouilla un peu au large de Majorque, sur l’île de la Palomera.
Le 9 septembre une partie de la flotte fait mouvement et débarque réellement sur l’île de Majorque en un lieu appelé Santa Ponça.
L’armée du jeune roi mit en déroute et battit les maures au cours de combats qui lui permirent d’entrer en grand vainqueur dans « Médina Mayurqa » le 31 décembre 1229.
Les escarmouches durèrent jusqu’en 1231.

La conquête entièrement terminée,

JAIME premier, fils unique de Marie de Montpellier, allait créer le ROYAUME DE MAJORQUE .


Plus tard, bien plus tard, les descendants de ces valeureux guerriers, allaient construire un autre Pays, où les Maures pratiquaient le rezzou, mais ceci est une autre histoire !


                                Guy OLIVER






Date de création : 21/10/2009 - 21:31
Dernière modification : 23/01/2010 - 20:09
Catégorie : celle de Guy Oliver
Page lue 2200 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


 
Photo Saint JO

Image2 copie [640x480]  pp .jpg

 
speed.gifVitesse de Connexion

Evaluation de la vitesse de connexion de votre PC à ce site

Cliquez sur le bouton pour évaluer la vitesse de votre connexion entre votre PC et ce site web.

Ce test ne fait qu'une évaluation en calculant le débit moyen pour charger une image depuis le site vers votre PC.

Le résultat mesure donc la vitesse de chargement d'une image à un moment donnée. Evidemment, si d'autres chargements sont en cours, la mesure est faussée.


Résultat :
 
Mieux Profiter de ce Site
Inscription sur le Site

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 184 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
68 Abonnés
Recherche



Webmaster - Infos
Calendrier
Sondage
 
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^